Bibliothèque



Montmartre



Sur la Butte Montmartre

Il y a des amoureux

Que des artistes peintres

Immortalisent heureux

 

Au détour d’une guinguette

Un accordéoniste

Anime un bal musette

En jouant des airs tristes

 

Sur la Butte Montmartre

Au pied du Sacré Cœur

Le tout Paris s’étale

Comme dans une carte postale

 

Une mélodie me berce

Quand je pense aux Abesses

A ses jardins fleuris

Au printemps de nos vies

 

Sur la butte Montmartre

Quand je venais te voir

A la station Lamarck

Cupidon posait son arc

 

J’descendais l’escalier

Et les ruelles pavées

J’prenais la rue Francoeur

Qui menait à ton cœur


Ecrit en Avril 2005 en souvenir d’un exil spatio-temporel des plus délicieux marquant l’apogée d’une vie amoureuse. Cette java mélancolique colle parfaitement à l’ambiance de cet épisode de vie ayant pour décor les contreforts de la Butte Montmartre et pour intrique une passion amoureuse avec une jeune artiste peintre parisienne.