Discographie

 

A 36 ans, fredmagnus célèbre la parution de son 4ème album intitulé ".com".

Les titres :

1. Big Brothier

fredmagnus : Voix, guitare classique, basse, solo guitare électrique, arrangements batterie, chants grégoriens.

Enregistré au studio Paul Bert en mai 2010.

2. Humanusphilantropus.com

fredmagnus : voix, guitares, solo guitare, basse, piano,prog. batterie, arr. pizzicato, trompettes, bells, violons.

Enregistré au Studio "Paul Bert" - Décembre 2006

3. Le cocu

fredmagnus : Voix, guitares, basse, wurly-piano, prog. batterie.

Enregistré au studio "Paul Bert" en juin 2006.

4. La femme au masque blanc

fredmagnus : Voix, guitare accoustique, toy piano.

Dave Carve : guitare classique

Enregistré au studio "Paul Bert" enMars 2006

5. Tes yeux

fredmagnus : Voix, guitare sèche, basse, arrangements batterie, guitare électrique solo, violons.

Enregistré au studio "Paul Bert" enMars 2006

6. J'ai des tunes

fredmagnus : Chant, guitare, piano, arr. flûte et bells.

Enregistré au Studio "Paul Bert" en mars 2008.

 

7. Le cheveu blanc

fredmagnus : Voix, guitare rhytmique, basse, orgue, arrangements batterie et cuivres.

Dave Carve : Guitare solo, guitare chorus, bottleneck.

Enregistré au Studio Paul Bert en Janvier 2009.

8. José Bové

fredmagnus : Voix, ukulélé, guitare acoustique et électrique, basse, arrangements batterie et percussions.

Enregistré au Studio Paul Bert en Janvier 2009.

9. Evanescence

fredmagnus : Voix, Guitare acoustique, piano, basse, ukulélé , arrangements batterie, cuivres et cordes.

Enregistré au Studio Paul Bert en Janvier 2009.

10. Vide

fredmagnus : Voix, guitares acoustiques et électriques, basse, orgue, bells, prog. batterie.

Enregistré au Studio Paul Bert en décembre 2008.

11. Le chimpanzé

fredmagnus : Voix, guitare sèche, flugelhorn, shakers.

Enregistré au Studio Paul Bert en mai 2010.

L'avis du "Magnus Times" :

Nous l'aurons attendu plus de 4 ans. Enregistré entre mars 2006 et mai 2010 et intégralement autoproduit, le nouvel opus de fredmagnus, dont la parution a été maintes fois annoncée et autant de fois repoussée est enfin dans les bacs.

Ce nouvel album témoigne de l'émergence d'une conscience politique et sociale chez un artiste qui durant des années a préféré les sirènes du psychédélisme à l'exercice périlleux de la satire sociale. "Big Brother", "Humanusphilantropus.com", "J'ai des tunes" sont des instantanés qui évoquent les maux de notre société contemporaine sans jamais tomber dans le cliché. Nous découvrons ici un fredmagnus plus sombre, plus sérieux, moins strass et paillettes, comme assagi par le temps qui passe.

Coté musique, ".com" est également l'album de la maturité pour fredmagnus.

Moins audacieux et eclectique que "Exploration", ce 4ème opus fait la part belle aux sonorités acoustiques et aux moments intimistes ("Vide", "J'ai des tunes", "La femme au masque blanc").

Malgré tout, le psychélisme et l'éclectisme sont toujours présents comme sur "Le cheveu blanc", un blues version big band, point d'orgue du nouvel album ou encore sur "José Bové" ou fredmagnus s'essaye pour la première fois au ukulélé.

Au final, fredmagnus nous livre un opus intéressant et plus intimiste que ses prédesséceurs bien que ne contenant a priori que peu de titres à fort potentiel commercial susceptibles de sortir l'industrie du disque de la sinistrose dans laquelle elle est engluée depuis plusieurs années.

Filipo Poleto, journaliste au Magnus Times,

le 16 juin 2010.